Soleils et Cendre

http://www.soleils-et-cendre.org/

Racine cariée de la haine

TEXTE COLLECTIF

paru dans le n°3 de S&C :

Racine cariée de la haine

 

 

 

Des meutes

 

Des meutes

mimes anonymes aux mythes des chocards,

 

Des meutes

au bec pissant épandent leurs miasmes et vous lisiez

et vos regards aveugles sur les pierres, les lices

vos nuques grises courbées sont le recel des freux,

 

Des meutes

qui traînent la pluie le ciel et les fumées

quand par les creux chemins de hautes cheminées

suspendent leurs dépouilles aux desseins des nuages,

 

Des meutes

quand le borborygme tient lieu de pensée

dépravent entre les mots et la mort l'orage écorché des regards,

 

Des meutes

à la langue d'urne funéraire

abjectent des bulletins sans yeux

 

Alors la mort

errante comme

au comptoir du siècle

de hall de gare en

corridor

énumère les os

cassants fragiles

de mortes moricaudes

 

Alors la mort

errante harcèle

une foule autiste

 

Des meutes

lèvres pendantes sifflant entre des hémisphères calcinés

fièvres purulentes vitrifiant de noir l'est et le sud

les crachats planifient l'horreur quotidienne,

 RacineCariee.jpg

Des meutes

comme l'autre enfer

au mensonge épais comme soupe d'épeautre

et les tanches se claustrent en un recul du monde,

 

Des meutes

hommes et bêtes confondus

raison de teckel et pensée de formol

ruinent l'ovulation

arrachent par lambeaux ce qui fait l'homme en l'homme

 

Des meutes

à l'aboyeuse cadence étripent le soyeux de la nuit

vieux rêves moites et récurrents d'enfricher les cerveaux

de plastifier toute parole hybride,

 

Des meutes anthropophages

déserteurs de l'humain à la saillie fétide

s'éborgnent les dents à la curée

et les corbeaux pillent les terres sinistrées,

 

Des meutes

 (à demeure ?)

toute science reléguée au silence à l'œdème

des meutes raturent les hirondelles particulières

agrafent

à un pluriel qui se fait uniforme

l'objeu de nos conformités bancales

 

… ou bien d'émeutes.

 

 

Graphisme : I. Ducastaing

Chantal Bélézy, Yves béal, Marie-Pierre Canard, Olga France, Claude Niarfeix, Henri Tramoy

Satolas & Bonce - 31.V / 1.VI.97