Soleils & Cendre
Soleils & Cendre

 SOLEILS & CENDRE
revue d'écriture

créée en 1986
121 numéros parus

Comité de rédaction :
Yves Béal
Chantal Bélézy
Marie-Pierre Canard
Isabelle Ducastaing
Claude Niarfeix
Henri Tramoy
Sylviane Werner


99 Bd des Mians
F-84260 Sarrians

mél : solicend@orange.fr
La revue

Fermer Abonnements

Fermer Ateliers d'écriture

Fermer Les choix d'orientation

Fermer Les choix éditoriaux

Fermer Livrer nos clés

Fermer Nos fondamentaux

Fermer Numéros parus

Fermer Pages marquées

Fermer Projets en cours

Fermer Textes en débat

Les collections

Fermer C'est com'ça qu'on écrit?

Fermer Dessous des cartes

Fermer Et au-dessus la lune

Fermer Le Texte est un Millefeuille

Fermer Les Solicendristes

Fermer Mais encore

Agenda
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Ateliers d'écriture - Autopsies d'un monde fini

DISPOSITIFS D'ECRITURE

 

Le numéro 92 de Soleils & cendre ( janvier 2010) appellait le thème :

 

"AUTOPSIES D'UN MONDE FINI"


Quelques pistes pour une problématique :

Autopsie :
Du grec autopsia : action de voir de ses propres yeux !
Yeux grand ouverts, esprit critique. Agir sans s'en laisser imposer. Penser par soi-même. Sortir de la pensée unique, de la manipulation médiatique.

Un monde fini :
Monde fini / monde borné : monde aux ressources limitées.
Monde fini / fin de l'histoire ?
Monde fini :  vers une fin du capitalisme...
Monde fini : la sixième extinction, celle des grands mammifères et de l'Humanité ?
Sommes-nous sujets / objets / auteurs / acteurs dans ou de cette finitude ?
La fin d'un monde, de ce monde qui met l'Homme à genoux ?
Est-ce que savoir qu’on va mourir empêche de vivre ? La prise de conscience des enjeux planétaires et humains nous conduit-elle à l'optimisme (à l'utopie, à la réalisation de nos utopies) ou au pessimisme (au repli, à la fuite dans les solutions individuelles, dans l'égoïsme, dans le libéralisme) ?


Le réenchantement du monde
L'Europe et ce qu'on appelle l'Occident ont longtemps cru régner sans partage sur la science et sur la connaissance, comme ils régnaient sur le monde. L'accession à la puissance économique et politique du Continent asiatique, quels que soient les incidents de parcours, l'accès au statut de grandes puissances de la Chine et de l'Inde, remettent en question cette suprématie, ébranlent cette assurance. Comme on respecte leurs performances commerciales et technologiques, on prend davantage conscience de leur existence et de leurs différences culturelles, tout en interprétant ces succès comme une conversion aux modèles de la civilisation occidentale. Ces contextes culturels qui nous sont étrangers ne produiront-ils pas demain, comme ils l'ont fait dans le passé, des modèles nouveaux, de savoir, de société différents des nôtres ? Quels pourraient en être les effets sur la mondialisation ? Un monde nouveau n'est-il pas en train de se préparer à surgir que nous ne soupçonnons pas ? Que seront les modèles du monde de demain ? Ne peut-on dire que c'est aujourd'hui le temps du monde fini qui s'achève, et que commence peut-être ainsi le temps d'un véritable réenchantement du monde ?

Alain Le Pichon : (Alliage n°41-42)

 

Ci-après, quelques dispositifs d'incitation à l'écriture

 

1ère proposition : Est-ce qu'on peut tout voir ?


- Dresser une première liste de mots sur le thème du manque dans des registres différents ;
- Travailler ces mots sur le pôle idéel ;
- Aller chercher dans le journal que vous lisez régulièrement un article qui vous bouleverse, qui vous révulse (son contenu ou le problème qu'il pose) ;
- En tirer les mots les plus significatifs ;
- Les travailler sur le pôle idéel ;
- A partir de toute la matière ainsi accumuler, fabriquer des fragments ;
- Retravailler l'article initial en y distillant vos propres mots : vous vous imaginez présent, partie prenante, dans ce qui y est relaté ;
- Repérer dans votre texte les failles, les manques de la langue elle-même ; procéder de même dans le texte tiré du journal ;
- Confronter dans un nouveau texte les failles / les manques issus des deux textes « analysés ».

 

 

2ème invitation : Aller voir par soi-même : autopsie ou contribution à l'enquête


- Aller chercher un article portant sur un sujet de dimension planétaire ;
- Pratiquer sur ce texte une opération chirurgicale : le fendre en deux et n'en garder que la moitié  ; ou bien le recopier en lui arrachant un mot sur deux ; ou bien le recopier en enlevant une ligne sur deux ;
- Dans tous les cas, prélever la partie amputée ;

- Mais il faut aller plus loin. Renouveler l'opération en changeant le mode opératoire (appliquer une autre opération parmi les 3 proposées plus haut) ;
- Le recopier avec un léger décalage, comme si on n'entendait pas bien les mots en le lisant à haute voix : s'interdire toute recherche de sens, n'être que dans la matérialité de la langue ;
- Lecture-réécriture de scrutation/transformation : à partir de cet objet-texte, procéder à des interprétation de sens, opérer des transformations pour construire une cohérence ;

- Reprendre cette opération autant de fois que nécessaire.

 

 

 3ème suggestion :  Confrontation des bords mobiles

"L'ancien se meurt, le nouveau ne parvient pas à voir le jour, dans ce clair-obscur surgissent les monstres. " Antonio Gramsci


- Choisir — nous disons bien CHOISIR — une image photographique, plutôt en noir et blanc. Procéder au choix en fonction des critères suivants : c'est une photo qui ne montre pas une vision du monde brutal ou trivial mais qui, à travers un sujet ordinaire, vous semble dire en filigrane quelque chose de ce monde brutal ou trivial ;
- Choisir un extrait d'article de presse qui rend compte d'un événement du monde contemporain : cet extrait vous paraît significatif de ce que vous croyez comprendre de l'évolution de notre monde ;
- Travailler les deux documents sur les versants idéels en deux listes ;
- Choisir 3 à 5 mots forts de ces listes et les faire proliférer sur le pôle matériel ;
- Faire texte au moyen de cette matière
- Appliquer à ce texte une contrainte de réécriture, parmi celles qui suivent :

. gratter la surface du texte pour en retirer la gangue et en faire apparaître la musculature, les tendons (texte écorché).

. scruter le texte, s'en approcher, aller en voir de près la structure, pour en prélever les fragments qui le révèlent ; retravailler cette pâte.

. assécher le texte de toute ses adjectifs.

. réécrire le texte sous forme d'une adresse à un homme du futur

 

 

4ème provocation : Analyser la fin pour vivre intensément l'enfin : le texte comme monde fini


- Partir d'un texte produit/écrit de préférence dans sa forme manuscrite : Je est mort depuis, Je est un autre ;
- Regarder ce texte dans le linceul de sa page : repérer des mots de forme, des mots étranges, des mots d'ailleurs, des mots de contre ou de colère ;
- Travailler ces mots dans la lumière de la nouvelle page (idéel et matériel) ;
- Faire proliférer des mots de mon actualité, de mes naissances entre temps ;
- Ecrire à l'aide de ces matériaux d'un nouveau texte de vie ;
- Ad libitum : jusqu'à être pleinement satisfait-e ....


Date de création : 25/03/2009 - 23:24
Dernière modification : 19/01/2010 - 17:36
Catégorie : Ateliers d'écriture
Page lue 3615 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Textes à vif
Nos fondamentaux
Soleils & Cendre livre
quelques aspects de sa personnalité :

  • Un projet en rupture avec l'idéologie dominante de l'écriture, avec une certaine logique académique de la littérature : la revue livre ses enjeux, ses partis-pris, ses concepts. Lire : "NOS FONDAMENTAUX" .
Sept textes sur ce site :

 
 


  • Une invitation au débat : la revue interpelle, pose ses problématiques, met en débat ses points de vue. Lire : "TEXTES EN DEBAT".
Six textes actuellement sur ce site :

 
Acritique / Re-création
Cette rubrique est destinée à recevoir des textes écrits à partir de spectacles, et qui se démarquent radicalement de la critique. Travail de re-création, par l'écrit, de l'œuvre d'art.
Textes Collectifs
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^