Soleils et Cendre

http://www.soleils-et-cendre.org/

Effervescence, noyau (Ateliers d'écriture)

atelier proposé au festival d'Avignon 1995


EFFERVESCENCE, NOYAU

Dispositif d’écriture individuelle avec préparatifs


Cet atelier a été mis en main des participants au séminaire "Bateleurs de la langue", Avignon 1995. Il est destiné au travail d'écriture à propos de tout spectacle, film, concert, etc. qui s'émancipe de l'idée de "critique" au sens habituel de ce terme, tel qu'utilisé dans la presse. Dans une perspective donc de re-création par l'écriture de toute œuvre artistique.

Notons que le concept d'écriture effervescente est emprunté à Jean Ricardou et que celui de noyau organisateur l'est à Didier Anzieu.


Avant l’écriture : préparatifs / matière

1- Avant le spectacle : Rassembler toute matière ayant trait au spectacle (photos, critiques, dossier de presse, articles, interviews, affiche, tract, carte postale…)

2- Pendant le spectacle : Prise de notes. Dictaphone pour fragments, commentaires chuchotés, applaudissements, rires…

3- Après le spectacle : Notes prises à partir des conversations de spectateurs au bistro. Brèves interviews de spectateurs, de comédiens, attachés de presse, etc.

4- Dans la voiture du retour : échanges enregistrés, notes…



***


I. FRAGMENTS
Sélection de fragments dans tout le matériau accumulé. A partir de ces fragments, procéder à des apariements / mises en relation (liste 1).


II. PROLIFÉRATION
Dégager de cette matière organisée (fragments apariés) des mots forts “présents-absents”.
(Mot présent-absent : mot qui, sans figurer explicitement dans les fragments, peut en résumer l’esprit, la problématique).
Faire proliférer ces mots (axes matériel / idéel) : nouveaux mots et expressions (liste 2).


III. CHOIX D’UN INCIPIT
  1- Mettre à plat toutes les entrées possibles par lesquelles rendre compte du spectacle dans l’écriture.
  2- Au moyen du matériau liste 2, petite fabrique d’expressions.
  3- Choisir une entrée (cf III.1) : choisir une expression qui colle avec cette entrée. Ce sera l’incipit du texte.
(incipit : phrase de début d’un texte à partir de laquelle celui-ci va pouvoir se dérouler)


IV. ÉCRITURE EFFERVESCENTE
A partir de l’incipit, dérouler le texte (TØ) en croisant rapidement la matière disponible.


V. NOYAU ORGANISATEUR
Chercher dans le texte TØ ce qui fait fortement sens relativement au spectacle (échanges possibles avec des membres du groupe). Organiser une trame textuelle (trame narrative ou argumentative) à partir de ces éléments de sens.
Cette trame constituera le noyau organisateur du texte réécrit, faisant apparaître plusieurs pôles ou points de référence.
(noyau organisateur : charpentage du texte s'appuyant sur un système de contraintes)


VI. RÉÉCRITURE 1
Écrire entre ces pôles, ou points de référence, votre texte T1.


VII. RÉÉCRITURE 2
Élaboration du texte T2 (provisoirement définitif) en choisissant une contrainte formelle :
par ex. :
    - choix d’un point de vue (personnage, époque…)
    - choix d’un type d’écrit (récit, poème, dialogue…)
    - choix d’une métrique
    - etc.

Relances possibles :

phase II : dictionnaire des rimes, des symboles, des oeuvres

phase IV, V et VII: coopération dans le groupe